A propos du Conseil Européen de juillet 2020 / About the July 2020 EU Summit

Ollivier Bodin

Also available in English below

Le sommet européen des 17-21 juillet 2020, la facilité de relance et la lutte contre le changement climatique

L’Union fait maintenant face à un défi d’une toute autre ampleur : gagner la lutte contre le réchauffement climatique. Il suffit cependant de lire le paragraphe A19 consacré aux conditions de déboursement des transferts aux budgets nationaux pour comprendre qu’on est loin de cette ambition. Le Comité Économique et Financier et les ministres des finances seront en charge de vérifier le respect des conditions. Cet ancien monde qui forge l’orthodoxie budgétaire et économique n’a pas lâché prise. Les conditions de déboursement devront être, en toute priorité, cohérentes avec les
recommandations du Semestre Européen, le processus qui coordonne les politiques économiques des pays de l’Union. Concrètement, les politiques devront respecter le Pacte de Stabilité et ses règles budgétaires ainsi que contribuer en priorité au renforcement de la croissance potentielle, à la création d’emplois et à la résilience économique et sociale. La « transition verte » ne vient qu’en second. Comme si justement, face aux risques climatiques, la « transition verte » n’était pas la condition sine qua non d’une économie durable et inclusive, et au demeurant créatrice d’emplois ; et comme s’il ne s’agissait pas d’abord de soutenir et accélérer la demande d’investissements dans la transformation énergétique. Ne nous y trompons pas : le signal que les chefs d’État et de gouvernement viennent de donner à leurs ministres des finances est bien de continuer avec les vieilles recettes, celles qui ont échoué à combattre le changement climatique et qui continueront à échouer.


The EU summit on 17-21 July 2020, the recovery facility, and the fight against climate change

The Union now faces a very different challenge: winning the fight against global warming. However, one only has to read paragraph A19 on the terms of disbursement of transfers to national budgets to understand that this ambition is far from being met. The Economic and Financial Committee and the finance ministers will be in charge of verifying compliance with the conditions. This old world that forges fiscal and economic orthodoxy has not let go. The disbursement conditions must, as a priority, be consistent with the recommendations of the European Semester, the process that coordinates the economic policies of the EU countries. In practical terms, policies under the Recovery Facility will have to respect the Stability Pact and its budgetary rules, as well as contribute as a priority to strengthening potential growth, creating jobs and economic and social resilience. The « green transition » comes only second. As if, in the face of climate risks, the « green transition » was not the prerequisite for a sustainable and inclusive economy, and at the very least, creating jobs; and as if it were not first and foremost supporting and accelerating the demand for investment in energy transformation that counts. Make no mistake: the signal that the heads of state and government have just given to their finance ministers is to continue with the old recipes, those that have failed to combat climate change and will continue to fail.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s